Autisme : un projet de centre d'accueil de jour à Renaudie

Le projet porté par l'association Saisipa, devrait s'implanter dans les locaux de l'ancienne école Aragon. Sa vocation : l'accueil d'enfants, âgés de 12 à 17 ans, souffrant de troubles du de troubles du spectre autistique.

ecole Saint Martin dHeres« Une prise en charge  personnalisée »

Toute la vocation du projet se retrouve dans l'appellation de l'association : Saisipa pour Sentinelle vers l'autonomie et l'inclusion sociale en Isère des personnes avec autisme. Si des structures destinées au handicap existent, Hicham Kebdou affirme, « pour l'avoir vécu », qu'elles sont le plus souvent inadaptées aux TSA où destinées aux enfants jusqu’à 12 ans. D'où son projet qui prévoit l'ouverture d'un centre spécialisé pour les adolescents âgés de 12 à 17 ans présentant des TSA avec une équipe pluridisciplinaire regroupant neuropsychologue, psychologue, orthophoniste, éducateurs spécialisés.
Au-delà de l'accueil de jour, le centre prévoit une prise en charge « entièrement personnalisée» pour « développer l'autonomie des enfants au quotidien » et « améliorer les interactions avec le monde ». Une douzaine d'enfants devraient être accueillis dans les premiers mois d'existence du site avec une priorité donnée aux familles « qui n'ont pas de solution ». Deux préalables cependant : un bilan individuel des troubles de l'enfant « pour une prise en charge sur le site ou vers d'autres structures » et une immersion avec l'enfant au cœur du centre avant un inscription. Un accompagnement des familles sera aussi proposé, ainsi qu'un centre aéré  ouvert à tous les enfants sans exception » et des campagnes de sensibilisations sur les TSA en direction des associations, parents, professeurs et enseignants.

C'est un endroit bien connu des Martinérois vivant à Rensudie qui. depuisplus de dix ans, est laissé à l'abandon.

D'ici plusieurs mois, les locaux de l'ancienne école Aragon, implantés au 4, rue Chante-Grenouille, vont trouver une destination nouvelle : ils devraient abriter un centre d'accueil de jour en direction d'enfants et adolescents, figés de 12 à 17 ans, souffrant de troubles du spectre autistique (TSA). Une délibération a d'ailleurs été votée en ce sens, et à l'unanimité, lors du conseil municipal du 25 mai dernier actant la cession des locaux, déclassés du domaine public, pour un montant de 120 000 € (*) à l'association Saisipa, porteuse du projet.

« Un centre qui s'adapte
aux enfants et pas l'inverse »

Derrière la structure, un homme : Hicham Kebdou, Martinérois de naissance, chargé de travaux chez EDF et fondateur de l'association. Au-delà de son expérience personnelle avec un fils dianostiqué "autiste sévère" à seulement deux ans (lire par ailleurs), c'est le désarroi de nombreuses familles, cherchant en vain une structure adaptée, qui l'a incité à se lancer « Ce combat, c'est celui de ma famille mais c'est aussi celui de milliers d'autres. La France a 40 à 50 ans de retard sur la prise en charge de ce handicap, y compris en termes de diagnostic. Ce centre, je souhaite qu'il s'adaple aux enfants ct pas l'inverse comme c'est trop le cas aujourd'hui », dit-il.

Ce projet, il a commencé à le rédiger précisément en 2015. Il lui a fallu deux ans pour cela. Puis encore le double pour engager des démarches auprès des institutions comme des collectivités locales ou régionales, non sans peine : « Tout le monde se renvoyait la balle alors que je ne réclamais pas de subventions mais un accompagnement pour m'aiderà concrétiser le projet. Pour les locaux, idem. Après des tentatives à échirolle ou encore Saint-égrève, c'est à Saint-Martin-d'Hères qu'une opportunité est finalement trouvée.

Reste la question du coût global du projet (estimé à près de 385 000 €, réhabilitation et achat des locaux compris) et surtout la pérennisation de l'équipement au fil des ans. Car comment rémunérer une équipe de spécialistes sans, pour l'heure, l'agrément de l'Agence régionale de santé (ARS)? Hicham Kebdou se montre optimiste « Les travaux vont être pris en charge à 75% par des entreprises et des artisans partenaires. Pour le reste, nous pourrons compter sur les dons ou promesses de dons mais aussi sur la participation que pourranous verser chaque famille ».

Le centre d'accueil devrait, sauf surprise, voir le jour en septembre 2022 après une phase de travaux préalable prévue lors du premier trimestre de cette même année.

Ganaële MELIS

Hicham KebdouC'est ici, dans les locaux de l'ancienne école Aragon, on plein cœur de Ronaudia, que le centre d'accueil de jour devrait s'implanter. Ci-dessus, Hichem Kebdou, fondateur de l'aussociation Saisipa en charse du projet. Photos le DL/G.M.

Plus d'informations sur l'association : www.saisipa.com
(*) La Ville prévoit une clause résolutoire annulant la vente si la destination du centre d'accueil n'était plus respectée.

Source presse écrit Le Dauphiné

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS

Ca y est, nous avons conclu l'achat de notre local avec la mairie de Saint-Martin-d'Hères, que nous remercions infiniment pour tout son soutien dans notre projet.

Anciennement l'école maternelle Louis Aragon, ce local bénéficie d'une surface idéale pour pouvoir accueillir les pré-adolescents et adolescents atteints de troubles du spectre de l'Autisme (TSA).

Le local nous a été cédé pour la somme de 120 000€ par la mairie de Saint-Martin-d'Hères, somme qu'il nous faut à présent réunir pour concrétiser ce projet et aller de l'avant afin d'ouvrir notre accueil de jour dans les prochains mois.
Nous avons besoin de vos dons pour acquérir ce bien et permettre aux jeunes atteints de troubles de l'Autisme d'être accueillis dans une structure qui leur sera spécialement dédié et ainsi, leur donner les meilleures chances de s'épanouir.

Vous souhaitez nous aider et contribuer à ce beau projet ? Voici comment faire :

Via Hello Asso

logo helloasso1x

Via Paypal

logo helloasso1x